Virgile, notre drôle de personnage, trop longtemps hanté par les héros noirs et blancs des films muets de son enfance, semble lui aussi tout droit échappé d’une toile de ciné. Le cinéma muet le captive, le bouleverse, l’attire inexorablement ! Mais comment faire pour rejoindre ces magiciens d’un autre siècle ? Comment les atteindre et les rencontrer par-delà le temps ?

 

    C’est au festival d’Anères, dans les Hautes-Pyrénées, qu’il va trouver une réponse à ses questions, en voyant pour la première fois des films muets accompagnés, en direct, par des pianistes de génie, voire même par des ensembles avec cordes et bois, et enfin (ô suprême révélation !) par un accordéoniste, et non des moindres puisqu’il s’agit de Marc Perrone. Il revient, captivé, plusieurs années d’affilée, se plonger dans la salle obscure et se nourrir d’images et de musiques. Avec son accordéon, il apporte sa petite touche diablotine à la fête, chaque soir, au café du village.

 

    Enfin, poussé par l’équipe du festival, il se décide à sauter le pas. Il accompagne d’abord  Etude cinématographique sur une arabesque,  un court surréaliste de Germaine Dulac, puis La vocation d’André Carel un long-métrage de Jean Choux dans lequel Michel Simon fait ses premiers pas. Entre deux fictions, il accompagne aussi avec émotion et ingéniosité L’Exode d’un Peuple de Louis Llech et Louis Isambert, un documentaire inédit sur la Retirada, au Festival Confrontation (Institut Jean Vigo, Perpignan). Cet institut (désormais Cinémathèque Euro-Régionale) avec lequel il noue rapidement d’étroites relations va lui offrir la chance d’accompagner un florilège de films muets. Les portes de nombreux festivals et salles de cinéma s’ouvrent alors à son insatiable soif de partage et de rencontres : Festival Jazzèbre (Perpignan), Festival Images (Vevey), Les Journées Cinéma et Cinémas Russes (Montauban), Rencontre Cinématographique (Pézenas), Cinémaginaire (Argelès-sur-Mer), Ecrans Britanniques (Nîmes), Festival Les Toiles des Enfants (Région Midi-Pyrénées), Jazzy Koum Ben Festival (Bamako, Mali), etc.

 

    Son rêve se réalise enfin sous la caresse de ses doigts sur son clavier d’accordéon : il rencontre ses héros et, mieux encore, les habille, les nourrit, les réchauffe, les grandit !  

 

virgile.goller@laposte.net